Comment devenir addict à une alimentation saine? Même vos enfants vont aimer ! 3/3

Spread the love

Comme un fumeur qui a ses petites habitudes avec la cigarette, celle-ci organise sa journée ; première cigarette du matin, socialisation à la pause de 10h, pause de 11h : café-clope… Vous allez peu à peu mettre du légume dans vos pensées, dans votre organisation au quotidien.

Placez les légumes au centre de votre vie

Pourquoi cuisiner ce qui devrait composer 70% de votre alimentation comme accompagnement d’autre chose ? 

Placez-les au centre de vos repas, ils doivent représenter 70% de votre assiette alors transformer les en gourmandises. C’est juste un changement de perspective, un autre regard à porter sur eux. 

Si vous faites des menus et bien vous prenez un légume par repas (de saison) et vous lui cherchez une manière de le cuisiner. 

La recette doit tourner autour du légume, ce qui va vous enlever beaucoup de recettes et vous poussez à découvrir de nouvelles choses. 

Et non ! Pour cuisiner des carottes, on ne fait pas une blanquette de veau… 

Associez votre changement alimentaire à une optimisation du quotidien

Optimisation de l’espace 

Lors d’un rangement à domicile, lorsque nous passons à l’étape au rangement de la cuisine. Une des choses les plus étranges, c’est le manque de praticité pour cuisiner sain…

Donc on va rendre : « attrapables » en moins de 2 secondes : 

  • l’essoreuse à salade,
  • le super économe hyper pratique,
  • le presse-ail qui ne nécessite pas d’éplucher l’ail, 
  • le presse-agrume,
  • la planche à découper 
  • 3 bons couteaux
  • la cocotte en fonte,
  • le pot d’huile de noix de coco,
  • les différentes épices que vous voulez tester
  • votre spiraliseur à légumes
  • …. 

Optimisation du temps de ménage et de vaisselles

Vous allez aussi réfléchir : comment épluchez-vous vos légumes pour faire un minimum de saleté que ce soit le plus pratique possible? 

Faire en sorte d’avoir un évier où vous pouvez rincer rapidement ce que vous utilisez, ainsi au fur et à mesure. 

On n’entasse pas dans l’évier et on ne fait pas la vaisselle du siècle pour 3 tomates de tranchées. 

Optimisation de vos menus

Vous ne connaissez pas les légumes de saison ? Vous ne savez pas quoi faire? 

Prenez le plus gros panier possible de légumes en abonnement (colis hebdomadaire). Une fois reçu, aller chercher des recettes qui vous inspirent fixer vous une heure maximum pour cettetêche, faites la liste des ingrédients (sur un site en ligne) et passer à un drive les chercher. 

Au maximum éviter d’entrer dans une grande surface. Vous pouvez en faire un mini défi 1 mois, 3 mois, sans mette les pieds dans une grande surface !

Fuyez la sophistication 

Le mieux, le raffiné sont les ennemis de la reproductibilité, simplifiez les recettes. 

Par exemple n’importe quels légumes, ou presque, peut se cuisiner ainsi :

  • découper grossièrement ou passer au moulin à légumes.
  • Mettre une très très grosse cuillère à soupe d’excellente huile d’olive au fond d’une cocotte, faites y revenir les légumes. 
  • Agrémenter, en fin de cuisson, avec une gousse d’ail passée au presse-ail et le jus d’un citron, assaisonnez si vous le souhaiter. 

Vous aimez le fromage ? Dévorez votre plat (de légumes) accompagné d’une grosse part de fromage. 

Respectez les 70% de légumes, donc il faut en cuisiner beaucoup!

Si vous variez les épices, les herbes aromatiques et les légumes, vous n’êtes pas prêt de vous ennuyer !

Vos enfants n’aiment pas les légumes ?

Comme c’est pratique ! 

Et bien, c’est le moment de les faire participer, de les intéresser à ce que d’autres enfants dans le monde mangent. 

Comment poussent ses légumes, comment les prépare-t-on, comment les aiment-ils ? 

Faites-les faire des recherches, présentez ça comme des tests. 

Tenez un petit journal d’expérimentation. Noter leurs essais, toutes les fois où ils ont goûté. 

Allez même jusqu’à les récompenser d’avoir goûté 10 fois à l’aubergine sous toutes ses formes (la meilleure : le caviar d’aubergine maison !). 

N’oubliez pas non plus que vous pouvez cuisiner comme des pâtes énormément de légumes. 

Brocolis carbonara (par exemple), ce sera toujours meilleur que des brocolis à la vapeur servis avec un filet de poisson… Des brocolis coupés en petits morceaux revenus à la poêle et agrémenter d’une sauce carbonara maison … un régal !

Pour rehausser le gout du légume, rien de tel que du gras, des épices, des herbes… 

Cet article m’est inspiré d’une liste de questions d’un client, je l’en remercie!

Pour ne rater aucune nouvelle technique

ABONNEZ-VOUS 

Aucun abus, que du contenu de qualité pour vous améliorer. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *