Comment se remettre d’une séparation ? 5 techniques infaillibles – et 5 musiques françaises récentes

Spread the love

Une séparation c’est un changement de vie, c’est même une technique en soi pour changer de vie. Alors ce sujet a sa place sur ce site, c’est aussi l’occasion d’annoncer l’ouverture d’une rubrique séduction pour les femmes. Si vous voulez en savoir plus rendez-vous en fin d’article. Comment vous remettre d’une séparation ? Cet article s’adresse aux femmes, je vous y partage mes conseils personnels en tant que femme. Je ne suis pas en mesure de produire un équivalent pour les hommes. 

Mettre en perspective les crises-étapes à venir 

Avertissement si vous n’aimez pas la chanson française, ne lisez pas ce qui est en bleu… Attention toutes ces musiques sont très récentes (avril 2020)

Que vous ayez été quitté, ou que vous ayez quitté, ou que d’un commun accord vous vous retrouviez séparée, et donc célibataire cet article est pour vous. Vous passez du statut en couple à célibataire, c’est un changement radical. Il s’accompagne de quelques processus identitaires, mais aussi d’un cheminement dans la tristesse la plupart du temps. 

Alors ça y est … Ça c’est fini, tout à l’heure, hier, il y a un mois peu importe… Vous êtes en pleine tempête de chagrins, ou peut-être baignez-vous dans un océan de tristesse.

Que vous en soyez à H+2 ou J+5 ou + 2 mois vous avez peut-être remarqué que le temps joue en la faveur de votre cœur. L’idée, c’est de bien vous dire que tout ce que vous allez vivre est non seulement d’une banalité effroyable mais surtout inévitable. C’est un cheminement. 

 1 / Le déni

“Si c’est pour penser la fin, compte sur mes rêves d’enfants” (Vidéoclub) 

D’abord il y aura une forme de déni, vous vous direz (même si c’est vous qui quittez) que cela peut revenir. Et pour la beauté du passé, vous allez vous sentir pousser des ailes de romantisme… Si vous ne ressentez pas ça, c’est très bien, c’est que vous n’avez pas besoin de cette phase. »

Je laisse aux autres les demandes, moi je ne prends que les maintenant, si c’est pour penser la fin, compte sur mes rêves d’enfants. « 

 La douleur vous submerge, elle est à cette étape pas du tout gérable, le déni vous permet simplement d’éviter la noyade. Il se fait par intermittence, dès que l’idée/le vide devient insoutenable.  

Technique 1 – l’échappatoire

Laissez-vous aller à imaginer qu’un autre futur commun est possible. Mais racontez vous cette histoire :

Lui aussi est très triste, mais pour que le futur rêvé puisse avoir lieu, il est nécessaire que plusieurs conditions soient réunies, notamment un temps de réflexion à tous les 2. Il lui faut à minima 1 mois, que vous allez décomposer en semaine : 5 semaines (on gratte quelques jours). Lorsque le chagrin qui est une forme de vague allant et venant avec les marées du coeur, vient vous balayer, ressortez votre rêve de vous remettre ensemble. Prennez quelques instants pour imaginer des retrouvailles idéales. Rappelez-vous qu’il est encore trop tôt, il y a juste 5 semaines à tenir, avant de le recontacter, ça vaut le coup de s’abstenir, pour la beauté de l’histoire ensuite.

En parallèle, dès que vous sentez 5 minutes de répit de chagrin, rangez quelques choses chez vous (piochez dans la liste à chaque fois)

  • Commencez par réunir « tout » ce qui vous rappelle l’autre, descendez le tout à la cave, ou donnez tout à un.e amie (on ne jette rien, vous ferez ça plus tard). 

  • Une autre fois, rangez votre cuisine, votre frigo. Vous mettez à la poubelle ou vous donnez tout ce sur quoi on peut coller l’étiquette malbouffe. Suppression de toutes les possibilités de grignotage. 

  • Ranger de fond en comble votre dressing, vous triez vos vêtements en ne gardant que ce qui vous rend fatale et vos vêtement de sport bien sûre… 

  • Prenez le téléphone et appelez un.e ami.e (tout sauf un.e ex), fixer une soirée avec cette personne dans un lieu public, dans la semaine à venir. 

2 / Le sentiment unilatéral 

 « Je me sens comme l’atlantique coincé dans un coquillage » (Peter Peter) 

Technique 2 – Votre meilleure ami – votre carnet

Prenez un petit carnet, et commencez à noter les beaux souvenirs, ce que vous aimiez chez l’autre. Ce que vous allez emporter en maison de retraite. Noter toutes ces belles chose, parce que oui, une histoire qui s’achève a en elle une beauté. Elle est en vous, elle vous constitue et elle vous nourrira de nombreuses années ensuite.

Elle déborde de vous en ce moment mais elle tiendra dans votre petit coeur, ne vous inquiétez pas. Pleurez autant qu’il le faut. 

Mes quelques carnets de ruptures…. (qui finiront brûlés)

IMG_20200506_132859

Entre-coupez vos notes de ce vous aimeriez changer dans votre relation future, si c’est votre comportement, si c’est l’autre, si c’est votre physique, si c’est vos occupations. Notez tout, comme ça vous vient au milieu de vos pensées et regrets. 

3 / Vous amarrez

Je me fais à l’idée de ne faire partie que du paysage (Peter Peter)

Entre les marées, il va falloir vous amarrer, parfois l’envie de savoir comment l’autre vit la chose, peut vous faire flancher. 

« Comment est ta peine ? La mienne est comme ça, faut pas qu’on s’entraîne à toucher le bas. »  (Benjamin Biolay)

Mais rappelez-vous, cela ne peut pas vous aider, il faut nager seule, pour pouvoir peut-être espérer un futur. 

Technique 3 – Votre meilleure version de vous-même

Reprenez vos écrits dans le carnet et faites la liste de toutes les choses que vous vouliez changer et choisissez 2 à 3 choses à changer. Essayer de choisir au moins une ou 2 habitudes dont vous voulez vous débarrasser, ou au contraire que vous voulez acquérir, si vous en trouvez qui n’ont aucun rapport avec votre ex-couple, c’est bon signe. Et si vous en trouver qui ne sont pas en rapport avec les hommes et le couple en général, il faut vous auto-récompenser! 

Par exemple je suis passée en run de 8 km/H à 11 Km/H en 4 mois, en me disant qu’il fallait que je transforme mon énergie en sport… Je ne me suis pas souciée de la vitesse, seulement de me défoncer à chaque course. 

Dans cette technique, on introduit l’idée de la récompense, vous traversez des phases normales, mais vous pouvez décider d’implanter dans cette crise votre future moi qui envoie du rêve. Et pour ça, il faut vous récompenser. Faite une liste de récompenses, et définissez sur quels critères vous vous les attribuer… Par exemple, faites le à la fin du carnet.

Nous sommes au bout de la première semaine, peut être de la deuxième… Patience vous progressez. Vous ne devez pas initier de contact, si il en initie, tout dépend de votre histoire. Mais prenez le temps de réfléchir avant de lui répondre. Il n’y a plus d’urgence, vous êtes séparés.

Il est urgent d’attendre la fin des 5 semaines. 

4 / Se penser et panser ses plaies

“Abîmer mon image (…) Si c’est mauvais mauvais je couperai la fin” (Clou)

Il est désormais temps lorsque la tristesse vous envahit mais que vous gardez la tête hors de l’eau d’agir. C’est moins douloureux que les premiers jours, même si parfois il y a encore des pics insoutenables et dans ce cas, retournez quelques instants au déni. 

Technique 4 – GO

Dans les moments de tristesse moins insupportable. Mettez vous sur 2 à 3 applications de rencontres, même si vous êtes contre. Si vous vous sentez capable de le faire dès le lendemain de la rupture : GO. 

En effet, je ne crois pas qu’il soit nécessaire de vivre la tristesse, le deuil à fond. Si vous avez la capacité d’épargner à votre cerveau quelques heures pas jours d’hormones de dépression, en faisant autre chose que remuer du marasme, c’est une bonne idée. 

Nous ne sommes pas que séparée depuis peu, ou fraîchement célibataires… Vous êtes d’abord une femme, et vous pouvez voir des moments de simple échanges, comme plus réjouissant qu’une tablette de chocolat devant netflix.

De même, il est important d’appeler et voir vos ami.e.s mais une fois que vous avez fait le tour du sujet, vous n’êtes pas obligé d’y revenir sans cesse.  

Faites vous un profil correct sur les applications de rencontre, en effet le but c’est de discuter avec des mecs interessants, et votre profil est un premier filtre. Donc par exemple, la photo en maillot de bain, elle sert à rien dans cette optique… 

Si vous voulez en savoir plus sur ce premier filtre, j’anime des ateliers : création de profil (photos + descriptif). Envoyez moi un message.Cette étape est une des plus distrayante, même si vous êtes contre le virtuel.

En effet, le but n’est pas de rencontrer des mecs, mais de parler avec un maximum de mec. Vous allez apprendre et découvrir plein de choses. Toutes ces personnes sur les applis ont un monde à eux et vous allez entrapercevoir beaucoup de possibles, de façons de penser différentes de ce que vous connaissez.

Attention ! Les mecs ne sont pas sur le même mode de communication que vous. Ne tombez pas dans le piège de raconter votre vie (atelier sur le sujet également). Vous êtes là pour vous amuser, pas pour faire votre biographie… 

Technique 5 – Mon must

L’idée c’est de s’amuser, et si vous avez du mal à vous motiver… Je vous donne mon must… Pour chaque mec à qui vous répondez au moins 2 fois (oui parce que mise à part sur bumble, parler en premier au mec c’est pas (re)productif ) vous mettez un euro de côté.

L’objectif par exemple c’est de pouvoir se payer un joli maillot de bain, si la somme récoltée en 2 semaines est suffisante. Donc il faut vous investir et travailler votre répondant, tout en essayant de ne pas vous ennuyer. 

Rappel : un objectif doit toujours être délimité dans le temps ! 

Cette technique est géniale, au fur et à mesure de votre cheminement vous allez pouvoir l’adapter. Pour vous pensez seule (après une longue relation) : diversifiez les expériences, les rencontres fait partie du processus. Donc pour vous motiver à multiplier les expériences sexuelles par exemple vous pouvez viser un manteau hors solde ;).

Pour recevoir les techniques suivantes dans votre boite mail 

ABONNEZ-VOUS

On ne lâche rien ! Vous êtes en train de vous remettre à flots ! Même si parfois vous flanchez… 

Je te tourne tourne autour, mais tu ne me vois pas (…) Je suis surement inadaptée (…) Je t’aime encore (…)  (Yelle)

Au sujets des ateliers 

Ils se tiennent en petit comité 4 à 5 personnes maximum, nous sommes parfois 2 à les animer. Il y a différentes thématiques, rencontre dans le monde virtuel, dans la vie réelle, savoir nexter – savoir se faire nexter, conversations sms …Il faut compter 2 h d’atelier et c’est 35€ par participante. N’hésitez pas, à me contacter, si vous souhaitez plus d’informations. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *