Confiance en soi, une histoire d’organisation ? 2/2

Spread the love

Cet article, pour qu’il vous soit utile, doit-ce lire à la suite de ces 2 articles :

1- Comment se faire confiance ? 

2- Confiance en soi, une histoire d’organisation ? (1/2)

Les intrants de la méthode GTD

J’essaie depuis plusieurs années, la méthode GTD (Get-Think-Done),  c’est une très belle invention!

Sans pour autant vous faire adopter la méthode GTD, la récolte, de toutes informations (données, rdv, envies, projets, idées, liste de courses, lectures, rêves… ) dans un seul et même endroit, m’apparaît comme une évidence. Dans un premier temps, vous n’encombrez pas votre cerveau de la charge de ne pas oublier une tâche ou une information, pour la retraiter ensuite. Dans un second temps seulement vous classez tous ces entrants de la journée à  leur place (agenda,  sms à envoyer, mail à rédiger, liste de courses …)

Vous pouvez, pour cela utiliser  un journal d’entrant physique ou virtuel.

Les « entrants physiques »

Cette collecte permanente, si elle est bien souvent immatérielle, a dans le quotidien des éléments physiques.

La plupart des gens par exemple ont une panière à linge sale. Entre dans la panière : le linge sale. Dans une armoire, entre du linge propre et plié. Ou encore, entre dans le frigo : les ingrédients nécessaires à des repas…  Avant de pouvoir positionner à une place spécifique un « intrant physique » (objets du quotidien), on ne peut pas comme dans la méthode GTD tout mettre ensemble (vaisselle, aliments, linge, papier, publicité, livre…).

C’est pourquoi définir une place pour chaque objet (tous, absolument tous les objets) est primordial. Cette place doit être pratique, réfléchie et voir pour certains objets esthétique.  Si vous positionnez correctement votre corbeille à linge sale, il ne devrait pas y avoir de linge sale partout… Si vous rangez, le matériel de cuisine dans la cuisine, vous ne traversez pas toute votre maison pour chercher un batteur électrique dans un carton en haut d’un placard. Le but, c’est là aussi de soulager votre cerveau. Il y a un endroit chez vous qui regroupe vos papiers d’identité. Votre cerveau va pouvoir regarder tranquillement ce film avec vos amis, sans chercher mentalement,où vous avez mis ce passeport dont vous aurez besoin dans une semaine.

MEP (Mise en pratique)

Si vous avez peu de temps devant vous, étalez cette MEP sur la semaine, une pièce par jour.

1- Prenez 15 min par pièce chez vous, rassemblez au centre tout ce qui n’est pas à sa place et tout ce qui n’a pas de place à proprement parler (objets auxquels vous n’avez jamais réfléchi vraiment).

2- Regroupez-les objets par catégories, les lettres, papiers divers vont ensemble par exemple.

3-Identifiez les différents regroupements obtenus dans la pièce :

  • Entrants courrier
  • Entrants linge propre
  • Entrants vêtement d’extérieur
  • Entrants linge sale
  • Entrant ticket de caisse
  • Entrant vaisselle
  • Entrant pièce de monnaie
  • Entrant bricolage, outils, boulons…
  • Entrants bureautiques
  • Produits d’entretien
  • boite de conserve
  • vaisselles

4- Rationaliser !!!

  • Posez-vous la question de leur utilisation : à quel moment vous les utilisez et avec quoi ?
  • Définissez un espace, dans la pièce ou dans une autre pièce, ou il serait pratique de l’entreposer pour l’utiliser de manière adaptée. Je vous conseille par exemple de mettre tous vos papiers dans une caisse. De les trier dans un organisateur de papier et de prévoir de mettre dans la caisse à papier absolument tous les papiers que vous ne voulez pas jeter au fur et à mesure qu’ils entrent dans votre appartement et une fois par semaine, dans votre rituel introduire l’habitude de prendre 10 min pour trier ces papiers. Je précise qu’un courrier doit être ouvert, l’enveloppe jetée, et les publicités inutiles mises dans la poubelle. Cette masse de déchets n’a rien à faire dans la caisse à entrant papier.

Exemple de manque de rationalisation : J’ai une de mes clientes qui possède des animaux (cochons d’Inde) , elle entreposait la nourriture, la litière, et les différents accessoires à 3 endroits différents et tous très éloignés de la cage (lieu d’utilisation). Un autre de mes clients-lui, mettait tous ses sous-vêtements dans un tiroir, qui n’était accessible qu’après avoir bougé un meuble et débrancher une prise …

5- Notez! Cette étape n’est pas indispensable, mais je l’utilise quand la quantité d’objets en bazar est tellement importante, qu’il me semble qu’un client ne pourra jamais retenir leur nouvel emplacement. Je crée un document (Evernote, Google drive). Je note le nom des objets et leurs emplacements (vêtement de ski, boite au-dessus de l’armoire…). Ainsi si vous cherchez un objet ensuite avec « crtl F  » vous retrouvez sa place très rapidement.

En conclusion

Pour être sûre de vous, avoir un environnement rangé au sens ou sont regroupés les choses qui sont semblables, ensembles. Cela vous permettra d’avancer sans vous préoccuper de détails matériels (lire aussi Du bordel et alors ? ). Vous avez une connaissance de vos stocks, de vos ressources, et chez vous, la première chose que vous faites c’est vous ressourcer et non pas vous débattre avec les objets perdus dans une masse informe de superflue, et d’inutile.

 

Je change !
Pour ne rater aucune nouvelle technique
 ABONNEZ-VOUS 
Aucun abus, que du contenu de qualité pour vous améliorer.

1 Comment

  1. Pingback: Confiance en soi, une histoire d’organisation ? 1/2 – Des techniques pour changer de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *